Se préparer à une présentation façon TED

L’envers du décor de ces présentations souvent passionnantes et toujours efficace…

Le contexte :

Un appel à communication a été lancé fin 2010 pour intervenir sur l’un des « ateliers » organisés à l’occasion du Salon Qualité Organisation et Performance (SQOP) qui se tiendra le 07 Avril 2011 à Morlaix. Ayant été sélectionné, cette intervention est un véritable défi pour moi. En effet, au delà du sujet, le timing imposé est tout à fait original : présenter le Mind-Mapping et ce qu’il peut offrir en 30 minutes suivies de 15 minutes pour des échanges, temps de réhydratation inclus. Toutes proportions gardées (oui, quand même !), cela ressemble, par son format, aux interventions visibles sur le site TED.

Crédits Photos : Nancy Duarte

Au fur et à mesure de ma réflexion sur le sujet (le plan, c’est bon, je l’ai), je m’aperçois que l’exercice est beaucoup plus compliqué qu’il en a l’air.

Si j’aborde peu de sujets, cela risque de générer de la frustration et ce n’est pas l’objectif, bien évidemment. Si j’aborde tous les sujets que j’estime essentiels, je dois alors faire preuve d’une rigueur de Bénédictin sur l’organisation de la présentation pour maintenir l’auditoire captif.

Matthieu Polet, camarade de promo EFH 2010 de « Certification à l’Enseignement de la Carte Heuristique » et dans la confidence pour l’occasion, m’a alors transmis un lien vers un billet du blog deNancy Duarte abordant justement ce sujet : 10 Ways to Prepare for a TED-format Talk (en anglais dans le texte).

Nancy est visiblement une habituée de ce type d’intervention et partage 10 règles applicables en l’espèce.

Effet, de l’organisation, il en faut. Elle estime que pour une présentation de 18 minutes, il convient de passer 18 heures à la préparation. 1 heure de préparation pour 1 minute d’intervention. Diantre.

Le temps de préparation serait inversement proportionnel à la durée de la présentation…

Jusqu’à une certaine limite. Mais cela se conçoit aisément : rien ne peut être laissé au hasard dans cette situation. Les marges de manœuvre sont très limitées et le moindre écart se paie cher en laissant un arrière goût d’inachevé.
Même si « la préparation de présentations façon TED en 10 leçons » peut être déroutante sur les moyens à employer parfois, ces conseils méritent que l’on s’y attarde.
C’est pour cette raison que j’ai construit cette carte résumant la méthode (également téléchargeable ICI au format pdf).

On pourrait aisément remplacer les outils de la première branche (PowerPoint, Post-it, ciseaux,…) par l’utilisation de la Carte Heuristique en la construisant avec autant de branches que de diapos (avec une copie d’écran de la diapo sur la branche principale). Les sous-branches regroupant alors les informations essentielles à développer.

Je remercie Matthieu pour cette source d’informations qui permet d’entr’apercevoir l’envers du décor de ces présentations souvent passionnantes et toujours efficaces ainsi que pour son œil critique et affuté.

Franck Maintenay

Laisser une réponse

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire