Donner des priorités à ses projets avec une carte heuristique

Une carte pour prendre du recul et se recentrer sur ses activités essentielles.

Les personnes curieuses et attirées par la nouveauté ont envie de tout essayer, de tout entreprendre.

Il leur est difficile de se « cantonner » à développer ce qu’elles savent déjà bien faire.

Pourquoi ?

Parce que se « cantonner » c’est risquer de s’ennuyer ou de passer à côté de quelque chose de passionnant.
L’expertise, quand elle atteint l’excellence, s’accompagne souvent d’une fausse évidence dont nous arrivons tous à nous persuader.
Ce que je fais ou dis est évident, c’est facile, ça ne me prend pas de temps, je n’apprends rien à personne, je n’ai pas de valeur ajoutée.

Ceci est une illusion.

A contrario, nous avons tendance à valoriser ce qui réclame des efforts et génère de la souffrance.
Et à trop investir dans de multiples champs d’activités ou d’apprentissages, on s’éparpille. Au bout du compte on ne finalise pas ses projets et un sentiment d’insatisfaction émerge …

Si vous avez éprouvé ce sentiment, je vous invite à traquer la dispersion au moyen de cette carte.

Inscrivez les activités que vous:

  •   gardez, car elles sont prioritaires et importantes
  •   limitez, car elles peuvent vous amener à la dispersion
  •   éliminez en y renonçant, car elles nuisent à l’atteinte de vos objectifs ou ne les servent pas
  •   projetez, car elles nourrissent le quotidien de demain

Je me suis prêtée à l’exercice

J’ai chargé un maximum la branche du renoncement et j’ai immédiatement éprouvé un sentiment de légèreté.

Avant d’accepter une proposition d’intervention, ou d’entreprendre de suivre une formation, je me demande à quelle branche la prestation ou le thème de la formation se rattache. La décision d’accepter ou de refuser suivra…

helene.albertini@efh.fr

Laisser une réponse

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire