La pédagogie porteuse de valeurs et vice-versa

Enseigner la carte heuristique dans un organisme d’éducation populaire permet de croiser deux démarches qui s’enrichissent mutuellement et portent des valeurs communes : celle de la carte et celle de l’éducation populaire.

Quelques valeurs sont facilement repérables, ainsi :

  • la complexité, comme caractère recherché dans le parcours réflexif ;
  • l’enrichissement, pour élargir l’éventail des possibles ;
  • la confiance, développée par l’utilisateur notamment vis-à-vis du savoir ou de son savoir ;
  • l’expérimentation, comme chemin pour découvrir et trouver en acceptant l’erreur ;
  • l’appétit de savoir, de recherche, d’apprentissage, qui se développe chez l’utilisateur en pratiquant.

D’autres, comme la répétition, sont davantage des pratiques porteuses de valeurs spécifiques.

La répétition est utilisée par la carte heuristique dans un objectif d’apprentissage (au sens de renouveler une même pratique, de lecture par exemple) ou bien pour repérer les redondances dans le cheminement de la pensée.
Ces dernières serviront peut-être à dégager des constantes ou des points prioritaires.

Dans l’éducation populaire, la répétition est repérée surtout dans les pratiques théâtrales, ce qui n’est pas étonnant, mais plus particulièrement dans celles du Théâtre de l’opprimé.
En effet, son inventeur, Augusto Boal, le propose comme lieu de répétition de la réalité, autrement dit lieu où l’on se prépare à la vie réelle et, en l’occurrence, à la transformer.
Le théâtre est le lieu des expérimentations des actions futures.

Ces deux utilisations de la répétition sont certes différentes, il est cependant intéressant de constater qu’elles procèdent toutes deux d’une réhabilitation d’une pratique parfois comprise comme une perte de temps mais aussi que celle-ci recouvre la notion d’essai/erreur pour l’inclure dans une démarche d’apprentissage.

Ainsi, choisir d’enseigner la carte heuristique c’est :

  • être convaincu que chacun peut apprendre et s’améliorer ;
  • choisir la simplicité pour rendre compte de la complexité ;
  • vouloir mobiliser les capacités du cerveau humain ;
  • utiliser la démarche expérimentale par essai/erreur et transformation ;
  • donner à l’autre une autonomie de réflexion ;
  • redonner confiance ;
  • valoriser le potentiel individuel et collectif…

tous objectifs qui sont également ceux de l’éducation populaire, qui elle aussi s’appuie sur des outils spécifiques porteurs de ces mêmes valeurs.

Irène Cerquetti
Article écrit dans le cadre de sa certification à l’enseignement de la carte heuristique dispensée par l’EFH

2 Responses to La pédagogie porteuse de valeurs et vice-versa

  1. La pratique  de la carte heuristique en &e... says:

    […] Enseigner la carte heuristique dans un organisme d’éducation populaire permet de croiser deux démarches qui s’enrichissent mutuellement et portent des valeurs communes : celle de la carte et celle de l’éducation populaire.Quelques valeurs sont facilement repérables, ainsi : …http://www.scoop.it/t/classemapping  […]

  2. Mapping Experts | La pédagogie porteuse ... says:

    […] Enseigner la carte heuristique dans un organisme d’éducation populaire permet de croiser deux démarches qui s’enrichissent mutuellement et portent des valeurs communes : celle de la carte et celle de l’éducation populaire.  […]

Laisser une réponse

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire