La facilitation visuelle au service de ses projets

Comment faire pour faciliter la conception de ses projets et communiquer simplement des idées complexes ?

La facilitation visuelle peut être utile pour les organisations qui ont vocation à élaborer en équipe des solutions pertinentes, créatives et innovantes en réponse à des problématiques identifiées.
Cette technique valorise et mobilise une large palette de nos potentialités d’être humain.
Elle repose sur des formes d’expression diversifiées qui donnent l’opportunité d’aborder nos sujets sous différents angles propices à l’émergence du fameux « Euréka ».
C’est une invitation à sortir du cadre.

La facilitation visuelle permet de s’exprimer avec des LANGAGES MULTIPLES

Il s’agit avant tout d’une forme d’expression visuelle. Les idées sont matérialisées et rendues visibles sur une grande variété de supports : feuilles de papier A4 ou A3, affiches, maquettes, fresques, cartes, post-it, pliages, modelage, scènes jouées.

C’est un moyen d’expression qui s’appuie sur un langage en 3 dimensions :

  • la logique,
  • la symbolique, et
  • le concret.

S’exprimer de façon logique

Exemples :

  • le schéma,
  • la carte heuristique,
  • la carte conceptuelle.

Objectif : représenter des systèmes complexes d’idées.

Capacité exprimée : analyser et synthétiser des idées.

S’exprimer de façon symbolique

Exemples :

  • les dessins et les objets métaphoriques,
  • les pictogrammes,
  • les couleurs,
  • les tracés,
  • les histoires jouées et racontées.

Objectif : partager des représentations singulières et symboliques de la réalité.

Capacité exprimée : nous exprimer par l’analogie.

S’exprimer par le concret

Exemples :

  • le croquis,
  • le prototype,
  • le storyboard,
  • la mise en situation.

Objectif : représenter des expériences humaines fondées sur des actions et des relations interpersonnelles émotionnelles et empiriques.

Capacité exprimée : visualiser l’action opérationnelle.

La facilitation visuelle génère un ENGAGEMENT COMPLET DE L’INDIVIDU

Elle permet conjointement de :

  • créer,
  • communiquer, et
  • apprendre.

Ces éléments sont indissociables.
En effet, pour créer une représentation visuelle, il nous est nécessaire de nous engager dans une communication avec nous-même ou avec quelqu’un d’autre pour clarifier et construire une œuvre singulière, et cela nous conduit nécessairement à apprendre car nous (co-)construisons de nouveaux liens logiques et nous (co-)concevons de nouveaux systèmes de représentations symboliques de la connaissance.

La facilitation visuelle catalyse L’INTELLIGENCE COLLECTIVE

Elle est un moyen d’expression qui se révèle très utile pour faciliter la collaboration dans les équipes, la résolution de problèmes et la construction de visions collectives.
Il est toujours très intéressant de voir ce qui émerge de l’intelligence des groupes grâce à la facilitation visuelle.

Au sein des collectifs, elle permet :

  • le partage des représentations,
  • la négociation de sens, et
  • la co-construction de visions/représentations communes.

La facilitation visuelle mobilise LES RESSOURCES DE NOTRE ENFANT INTÉRIEUR

Citons par exemple :

  • dessiner et réaliser des activités créatives, manuelles ;
  • imaginer des histoires, se mettre à la place de… ;
  • jouer et relever des défis ;
  • être en lien, co-créer, collaborer.

Traduire par le dessin et réaliser des activités créatives et manuelles sollicite la partie de nous (de notre cerveau) qui est friande d’histoire, de métaphores, d’images, de vision globale, de couleurs, d’expériences sensorielles et kinesthésiques pour s’épanouir.
Nous avons besoin tant de la communication par l’écriture que de celle par le visuel pour véritablement nous épanouir dans notre potentiel et nous exprimer.
A nos différents âges, nous pouvons nous permettre cela : parler par le dessin et par toute autre forme de langage créatif.

De nombreuses activités sont des invitations à inventer des histoires : les participants mettent en scène leur avatar (représentation d’eux-mêmes) ou bien se mettent à la place d’autres personnages.
La facilitation visuelle est un puissant moyen de réflexivité (d’introspection) et d’empathie.

Elle génère le sentiment de jouer.
Il suffit d’observer les participants en situation : ils sont détendus, rient et se relient aux autres, s’enthousiasment, stimulés par les différents défis de création qui leur sont proposés.

Elle engage les individus dans des défis de co-création où les équipes sont invitées à croiser leurs regards, à collaborer et se mettre d’accord sur la forme qu’elles vont donner à leur œuvre.

Salma Otmani

Ce thème fut l’objet de notre session des Parenthèses de l’efh du 27 février 2017.

Laisser une réponse

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire