« L’art de la mémoire » de Frances A. Yates

L’origine, la richesse et l’influence de la méthode des lieux.

L’ auteur du livre, Frances Yates (professeur d’ histoire de la Renaissance à l’ Université de Londres) nous propose dans ce livre une étude historique sur la mémoire à travers les siècles (sujet qui semble avoir été rarement traité).

La méthode des lieux

Son histoire commence avec la méthode des lieux dans la Grèce antique et son évolution à travers le temps. La méthode des lieux bien qu’ elle aie été essentielle à l’ art oratoire et donc à la pédagogie antique, a fini par se dissoudre dans le temps.

Je me demande pourquoi cette méthode puissante n’a pas résisté au temps ?

En ce qui me concerne et comme beaucoup d’autres, je n’ai découvert cette méthode que lorsque j’ai découvert la carte heuristique. Ce qui m’ a surpris dans ce livre, c’est la connaissance intuitive qu’avaient les Grecs sur le fonctionnement de la mémoire. Outre l’aspect localisation, ils avaient déjà compris l’ intérêt de l’exagération, de l’imagination et de l’ émotion pour favoriser celle-ci.

Ce sont les mêmes principes généraux dont on parle encore aujourd’hui.

Il semble, d’après l’auteur, que la méthode des lieux qui s’ enracine dans des « lieux » mais aussi des « images » ait favorisé la transmission du savoir à travers des penseurs comme Raymond Lulle ou Giordano Bruno. Ainsi pour ce dernier l’imaginaire est le principe fondateur de l’organisation de la psyché alors que pour d’autres comme Pascal, l’imagination s’ inscrit à l’antipode du savoir.
Un livre bien documenté pour celui qui veut en savoir plus sur l’ histoire de la mémoire.

Rusi Hasani Mohamed

Laisser une réponse

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire